Les Débats Pipés

Attaché à l’esprit de la Vème République, j’étais allergique aux primaires. A présent, nombreux « télévisionnistes » journalistes ou experts émettent des doutes sur l’intérêt de cette présélection. Dans cette affaire, un seul grand vainqueur : le monde médiatique. Comme le sport, les primaires ont assuré des heures d’émissions avec une bonne audience. La politique c’et bon, pour la 1ère fois, au premier tour, TF1 et France 2 organisent un débat de presque tous les candidats. Aucun n’a refusé ce piège : la dévalorisation de la fonction présidentielle à la française sera consommée.

Comme pour les divers concours télévisuels, Lundi 20 Mars, vous verrez aligné 5 et seulement 5 des prétendants présidentiels. La 1ère conséquence en sera la banalisation définitive de la candidate FN, une parmi les autres. Certains n’y verront que le fonctionnement normal de la démocratie et d’autres se souviendront de l’Histoire.

La « boite à images » amplifie les phénomènes d’apparence. Il y aura une seule femme face à 4 hommes, je ne crois pas que ce soit sans influences.

Depuis des mois, tous les sondages prédisent la présence du FN au second tour, et comme les candidats, les français ont fini par s’en persuader. Il n’y aurait plus qu’une place disponible pour le second tour. Ainsi, le match télévisuel nous proposera une favorite face à 4 challengers impuissants. Le seul spectacle sera celui de l’affrontement des 4 prétendants à la présidence au 2ème tour. Dans cette partie, certains voudront voir un favori des sondages face aux 3 autres. Le seul résultat certain, c’est une dame seule contre tous. La télé va nous ressusciter Jeanne d’Arc.

Par expérience, nous savons que le fond n’est jamais abordé et que les journalistes ne s’intéressent qu’aux quelques mesures spectaculaires tirées des catalogues des candidats. Il est peu probable que nous en sachions davantage sur la vision de la France que porte chaque compétiteur. Et pourtant, dans « Résolution Française », François Bayrou écrit : « le Président de la République ….ne représente pas un programme. Un programme c’est affaire de gouvernement. Il est le Président, élu par les Français, non pas sur une liste détaillée de mesures secondaires mais d’abord … sur quelques grands objectifs … » (cf p 113).

L’après débat va nourrir des heures d’antennes et quelques sondages. Vous pouvez imaginer tous les critères dont les « spécialistes » débattront à l’infini pour faire le spectacle. Qui était le plus convaincant, le plus sérieux, le plus décontracté, le plus souriant, le plus au fait des dossiers, je vous laisse le soin de compléter.

Le temps de TF1 à l’élection atténuera peut-être les effets néfastes. Celui de France 2, à 3 jours de l’élection, est le plus redoutable, il ne laissera pas de temps aux corrections d’opinions.

L’acceptation de cette nouveauté des débats de 1er tour me parait pure folie. Je n’y vois qu’un casting de Premier Ministre mais pas le choix d’un Président de la France.

Jean Marie PEYRON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *