La FRANCE en a besoin

L’accueil de son livre est excellent. « Résolution Française » a suscité de nombreux articles intéressants et parfois élogieux. L’affaire Fillon qui n’en finit plus, aggrave le rejet du personnel politique. L’ancien Président de la Commission Européenne, M. Baroso avait été le parfait mauvais exemple, en passant à la banque américaine qui avait aidé à  truquer les chiffres de la Grèce.  Les contrats des cadres commerciaux incluent souvent des clauses de non concurrence pendant une certaine durée. Non par convention, mais par éthique, les politiques devraient s’imposer les mêmes règles. M. Fillon a confirmé qu’il avait une activité politique depuis 1981 et donc pas d’expériences économiques pratiques. On ne peut que s’interroger sur le type de prestations proposées comme conseil d’entreprises pour des montants significatifs. La suspicion sur la collusion des politiques et des grands intérêts se nourrit de cette confusion. F. Bayrou s’est opposé à la cession des autoroutes et il a dénoncé l’arbitrage Tapie. Des bénéfices choquants et une annulation judiciaire ont confirmé ses craintes et validé son analyse.

Les chiffres sur la répartition des richesses sont effarants. Il en tire la conclusion qui s’impose, l’hyper capitalisme menace l’équilibre de la planète et peut faire craindre pire. Une France confiante en elle-même peut trouver  son propre chemin d’équilibre entre les nécessités économiques et les protections sociales.

Ses nombreuses interventions télévisuelles ont fait ressortir la considération dont il jouit. A chaque fois, on a l’impression que le débat s’élève et quitte la dissertation sur quelques mesures économiques.  Comme François Bayrou et avec lui, je suis optimiste pour la France.

Jean Marie PEYRON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *