Ira, Ira pas …

Annoncé pour le premier février, la parution de « Résolution Française » nourrit le suspense. Commencé l’été dernier et repris sans cesse depuis, et il aurait été remanié jusqu’à la mise en impression, la semaine dernière. Le contenu sera-t’il une énième analyse des maux de notre pays ou un projet audacieux d’avenir.

Délibéré ou non, le déferlement médiatique, à propos de Macron, finit par susciter une impression de manipulation. Les dernières expériences ne semblent pas corriger les travers. Pendant un an, il ne faisait aucun doute que Juppé gagnerait. Sans parler du dernier résultat américain, pendant des mois, les drames annoncés pour  la Grande Bretagne n’ont pas empêché la victoire des partisans du Brexit.

Les Français veulent garder l’impression de voter librement, même s’il ne s’agit que d’une illusion. S’ils ont l’impression qu’on guide leur main dans le choix du bulletin, le résultat pourrait générer des surprises.

Au-delà de l’appréciation de la situation politique, François Bayrou peut-il mobiliser les signatures et les moyens financiers. Je persiste à dire que sa candidature n’a de sens que si elle porte un projet de rupture sur plusieurs plans, y compris dans le modèle économique.

Jean Marie PEYRON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *